Groupe ALLIMAND : Un 1er trimestre « dans le vert »

Groupe ALLIMAND :
Un 1er trimestre « dans le vert » :

Le carnet de commandes honorable de ce début d’année laisse augurer une excellente année 2018 !

Signe avant-coureur d’une année 2018 prospère… ? Tout se joue déjà en l’espace de quelques semaines depuis le début de l’année. A quelques jours du Printemps, le Groupe ALLIMAND, concepteur et constructeur de machines à papier et Non Tissés, reconnu pour sa stratégie d’innovation permanente, affiche une belle sérénité. Il fait face à un carnet de commandes honorable, à la fois sur des commandes de machines à papier spéciaux à haute valeur ajoutée et sur la reconstruction de machines de papier en France et en Asie…


Deux nouvelles commandes de machines à papier spéciaux en Europe et en Chine…

Le prisme du carnet de commandes est un excellent indicateur scruté à la loupe, car il permet de prévoir l'évolution annuelle de l’activité d’une Entreprise. En moins de 3 mois, le Groupe ALLIMAND vient de jouer quasiment son carnet de commandes annuel, en enregistrant les commandes de deux nouvelles Machines à papier spéciaux en Europe et en Chine.

Sensible au design industriel des machines de ses clients, le Groupe ALLIMAND a su apporter la personnalisation de ces deux machines à papier. Destinées à la production de papiers à haute valeur ajoutée, elles mettent en exergue un design très innovant pour ce genre d’applications. Les livraisons s’échelonneront de la fin d’année 2018 jusqu’au milieu de l’année 2019.

associées à un déploiement de son offre de reconstruction en Europe et en Asie

Bien positionné sur le marché des reconstructions de machines à papier, le Groupe ALLIMAND poursuit sa stratégie de déploiement en Europe et en Asie. Il a vendu en France entre autres deux exemplaires de sa Caisse de Tête S4 à contrôle de profil par dilution à destination des papiers d’emballage ainsi que la modification d’une machine fibres longues. Puis en Espagne, il livrera à la fin du deuxième trimestre une Caisse de tête S4 à contrôle de profil par dilution et une presse à sabot Naos. Enfin, c’est en Asie (Chine) que le Groupe a signé un Contrat d’équipements de préparation de pate (raffineurs) ainsi qu’en Indonésie (branlement inertiel Isa).

« L’ensemble de ces commandes représente un carnet de commandes de plus de 60 Millions €, ce qui est plutôt satisfaisant, en ce premier trimestre de l’année » souligne Franck RETTMEYER, Président du Groupe ALLIMAND.


Industrie 5.0 : Automation - IIOT & Machines à papier : le Groupe ALLIMAND en phase de réflexion active

Avec l’avènement de l’Industrial Internet of things (IIOT), les objets connectés commencent à se faire une place au sein de l’Industrie, et corolaire de cette expansion, la maintenance connectée. Toujours poussé par le marché et l’innovation, le Groupe ALLIMAND, concepteur, constructeur de machines à papier et Non Tissés, est en pleine phase de réflexion sur le sujet. Retour sur les fondamentaux…

De la maintenance préventive…

Qui n’a jamais observé dans les années 80 - 90, lors d’une visite d’usine, un opérateur bloqué sur une machine, entraînant, de fait, la rupture de toute une ligne de production ? A cette époque, les industriels pratiquaient « l’automation de fonctionnement ». Ils disposaient ainsi de leurs propres services pour réguler les pannes (mécanique, électricité, hydraulique…etc).

Fort heureusement, le monde industriel a évolué ! L’évolution des systèmes de contrôle a permis la visualisation des procédés et le regroupement des informations machines. Des aides opérateurs ont pu être mises en place, afin de faciliter la conduite des machines (visualisation des graphiques…etc)., et notamment, le premier niveau d’aide aux diagnostics de pannes.

« Le Groupe ALLIMAND a initialisé depuis quelques années un concept de maintenance préventive, visant à définir le nombre d’heures de fonctionnement d’une pièce et potentiellement, de la nécessité de la changer. Ces prestations sont aujourd’hui gérées par le Département ALLIMAND SERVICES» indique Gilles TURREL, Responsable Automation chez ALLIMAND.


…. A la maintenance prédictive
L’automation se dirige actuellement vers l’informatique industrielle. La maintenance et le suivi ne se limitant pas à l'analyse des données, l’objectif est de mettre à disposition des utilisateurs des fonctionnalités permettant de faciliter leurs tâches.
Ces fonctionnalités sont entre autres : le stockage et le partage de documents techniques, des outils de rédaction de rapports et tickets d'incident, l'historique des données et des actions, la gestion de rôles et droits d'accès, un système de notification par mail et SMS…etc. Et pourquoi ne pas s’orienter à moyen terme vers la maintenance préventive d'une machine spéciale via des capteurs connectés qui vont remonter les informations comme la température, la pression ou le niveau d'usure d'une pièce de la machine… ?

« Lorsque nous serons à même de regrouper ces données actuellement capitalisées par les équipes techniques de démarrage et de maintenance du Groupe ALLIMAND -données terrain et données fournies par les systèmes de contrôle machines- nous pourrons alors les analyser, définir des matrices de fonctionnement, interagir sur ces données-là à distance et réaliser des prédictions de maintenance » affirme Gilles TURREL.


Une stratégie d’innovation numérique 5.0. couplée à un besoin de cybersécurité pour les systèmes industriels

Le Groupe ALLIMAND réfléchit à une véritable stratégie d’investissements en automation, afin d’être à même de recueillir des données machines à distance, via une infrastructure digitale avancée. « Il s’agit de se diriger vers l’Industrie 5.0, orientée production, afin de permettre de collecter des informations vers un système d’acquisition de données sur un serveur et d’analyse attentive des données » argumente Franck RETTMEYER, PDG du Groupe ALLIMAND.

L’objectif étant ainsi de pouvoir interagir sur ces données à distance et d’être en capacité d’adapter ses machines à papier en conséquence.

Outre la numérisation, Franck RETTMEYER met également en perspective les enjeux afférents en matière de sécurité des données, afin de se prémunir des éventuels cyberattaques, au regard de la connectivité croissante des équipements.


Le Groupe ALLIMAND innove et propulse ses clients dans la R&D : un concept de machine hybride « gagnant-gagnant »

LE GROUPE ALLIMAND INNOVE ET PROPULSE SES CLIENTS DANS LA R&D : UN CONCEPT DE MACHINE HYBRIDE « GAGNANT-GAGNANT »

International – Machines à papier & Non Tissés :
Grenoble
En amont des 3èmes Rencontres de l’Union Papetière (21-22 novembre)
Année 2017 : Le Groupe ALLIMAND surfe sur une dynamique de croissance !

Toujours poussé par le marché des papiers à haute valeur ajouté, des Non Tissés et plus particulièrement par les demandes spécifiques de ses clients, le Groupe ALLIMAND, concepteur, constructeur de machines à papier et Non Tissés, reconnu pour sa stratégie d’innovation, vient de lancer un nouveau concept : proposer à ses clients de développer leurs propres produits, à partir d’une machine pilote et semi industrielle de type « hybride ». Résultat ? Un concept gagnant-gagnant, générateur de haute valeur ajoutée à la fois pour le Groupe ALLIMAND et ses clients… Focus…

L’expression initiale du besoin client : une machine pilote et « petite production industrielle», orientée Recherche & Développement
« Novembre 2015 : Un de nos clients fidèles, domicilié en Asie, nous consulte, avec l’objectif de commander une machine pour faire de la R&D, sur la base de papiers spéciaux traditionnels » explique Franck RETTMEYER, PDG du Groupe ALLIMAND. « Nous lui présentons alors nos « pilotes R&D » et notre savoir-faire sur des papiers qu’il ne fabriquait pas encore jusqu’à présent. Puis, progressivement, notre client exprime le souhait d’explorer de nouveaux papiers non tissés. Toutes les équipes de R&D du Groupe ALLIMAND se mettent alors à pied d’œuvre… L’idée de concevoir une machine hybride fait son chemin… Au fil des mois, notre client manifeste le souhait d’accroître sa production. Aujourd’hui, il dispose d’une machine adaptée à des essais pilotes mais aussi d’une capacité de production semi industrielle ».

La proposition du Groupe ALLIMAND : une machine hybride : un nouveau concept révolutionnaire

Le Groupe ALLIMAND dispose d’une longue expérience de pilotes, qui offrent aux clients la possibilité de venir tester leurs papiers et de prouver que cet équipement répond parfaitement à leurs besoins. Ici, le concept est révolutionnaire : il combine deux technologies existantes, à savoir, à la fois sur des papiers spéciaux à haute valeur ajoutée et des papiers non tissés.

« Nous avons mis en place des outils qui permettent au client de faire des modifications de processus rapidement et de tester parallèlement ces applications, tout en maîtrisant leurs coûts d’optimisation et de revient » indique Yann COUILLAUD, Directeur Commercial Adjoint du Groupe ALLIMAND.

Un exemple : la section « Presses » est complétement évolutive et le changement de sortes de papier se réalise très facilement selon les types de papiers, crêpés, pressés avec un contact , deux contacts…etc.

Yann COUILLAUD – Directeur Commercial Adjoint –

Groupe ALLIMAND

Un concept de machines à papier et non tissés reproductible auprès d’autres clients dans le monde entier

Le Groupe ALLIMAND a su ainsi, au travers de ce projet, développer des solutions « sur mesure » au fil de l’état d’avancement du projet.

Naturellement, le client se voit accompagné par le Groupe ALLIMAND sur des volets importants de formation, auprès de ses opérateurs à la fois sur la partie opérationnelle, automation et maintenance ainsi qu’auprès de l’encadrement sur la partie développement.

Ce concept ouvre la voie à un marché très important de papetiers, soucieux de développer leurs propres produits, à partir de la Recherche & Développement appliquée, pour proposer à leurs propres clients une véritable flexibilité dans la production.

La valeur ajoutée du Groupe ALLIMAND réside dans sa capacité à innover et à accompagner ses clients dans la R & D, dans l’objectif de vendre ensuite des machines complètes pour l’industrialisation et des solutions sur mesure. Il s’agit bien d’une opération « gagnant-gagnant », à fort potentiel, reproductible auprès d’autres clients dans le monde entier.


Année 2017 : Le Groupe ALLIMAND surfe sur une dynamique de croissance !

ANNÉE 2017 : LE GROUPE ALLIMAND SURFE SUR UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE !

International – Machines à papier & Non Tissés :
Grenoble
En amont des 3èmes Rencontres de l’Union Papetière (21-22 novembre)
Année 2017 : Le Groupe ALLIMAND surfe sur une dynamique de croissance
/
En amont des 3èmes Rencontres annuelles de l’Union Papetière qui auront lieu à Grenoble du 21 au 22 novembre prochains, le Groupe ALLIMAND, concepteur, constructeur de machines à papier et Non Tissés, reconnu pour sa stratégie d’innovation, fait le bilan de l’année 2017. Il aura été très actif. Implantation et reconstruction de machines à papier et non tissé à haute valeur ajoutée, nouvelle stratégie de déploiement en Amérique du Nord et investissements en R&D, lui permettent de surfer sur une dynamique de croissance dans le monde entier.

De nombreuses mises en service de machines à papier spéciaux à haute valeur ajoutée
« Nos machines à papier à haute valeur ajoutée sont présentes partout dans le monde, à deux niveaux : machines neuves plus particulièrement cette année en France, aux Etats Unis et en Chine. Nous avons également enregistré des commandes de reconstruction de machines à papier et carton à destination de la France, la Hollande, l’Angleterre, l’Indonésie et l’Afrique du Nord » indique Franck RETTMEYER, PDG du Groupe ALLIMAND.
Une nouvelle stratégie de déploiement en Amérique du Nord
Aux Etats Unis, le rachat fin 2016 de la société Américaine INTERWEB, spécialisée dans les machines Non Tissées se traduit par le déploiement d’une nouvelle organisation, en accord avec le business plan approuvé.

Les premières commandes d’Amérique du Nord ont été enregistrées, un important investissement sur la machine pilote Non Tissé du Centre de compétence ALLIMAND est en cours de réalisation pour s’achever en début d’année 2018. Cet investissement complétera la gamme des essais offerts à nos Clients et Prospects spécialisés dans les Non Tissés et l’arrivée de nouveaux équipements ALLIMAND à la technologie innovante.

2018 – R&D : une nouvelle famille de caisse de tête sous pression
En termes de Recherche et Développement, ALLIMAND introduira en début d’année 2018 une nouvelle famille de caisse de tête sous pression à contrôle de profil par dilution.


Double challenge relevé en chine pour le groupe ALLIMAND !

DOUBLE CHALLENGE RELEVÉ EN CHINE POUR LE GROUPE ALLIMAND !

Province du Zhejiang :
Livraison simultanée de deux machines à papier à très haute valeur ajoutée, « vertes », dans des conditions inédites
Le Groupe ALLIMAND, concepteur, constructeur de machines à papier et Non Tissés, reconnu pour sa stratégie d’innovation a livré simultanément à l’un de ses clients chinois historiques, HUAFENG, deux machines à papier à très haute valeur ajoutée, en remplacement des 3 précédentes initialement installées par ALLIMAND. Le contrat, signé fin 2015 et entré en vigueur en 2016, prévoyait en effet la livraison de ces deux lignes complètes, en réponse aux enjeux du client, à la fois stratégiques, économiques et techniques. L’objectif de HUAFENG visait à disposer de machines les plus performantes et à améliorer la qualité des papiers produits. Zoom sur un double challenge relevé par le Groupe ALLIMAND sur les terres asiatiques.

Dragon-client-Map-ensemble-fish-eyes-300x169
Hua-Feng-PM1-300x169
Hua-Feng-PM2

En direct depuis Hangzhou, province du Zhejiang

Hangzhou – capitale de la province chinoise du Zhejiang, reconnue pour sa douceur de vivre comme villégiature des anciens empereurs chinois. Au fil des années, la population s’accroît et les usines jadis installées en périphérie se voient contraintes de déménager loin du centre urbain. Le Groupe HUA FENG en est le premier affecté et profite de cette opportunité de déménagement, pour envisager le remplacement de ses trois anciennes machines à papier. La première machine, destinée aux papiers « multi sortes », vise à réaliser des papiers à cigarettes, tipping, plug wrap…etc) ; la deuxième est exclusivement dédiée aux papiers à cigarettes.

JDB-225x300

«Les contraintes de notre client ont été exprimées en fonction du programme immobilier mis en place par la ville de Hangzhou» explique Jean-Dominique BONFANTI, Directeur Technique du Groupe ALLIMAND. « Celui-ci prévoyait le transfert total de production sur le nouveau site de notre client fin mars 2017, au moment de l’extinction de la dernière cheminée de la Centrale à charbon qui produisait la vapeur nécessaire au site cerné par l’agglomération -notre client devant laisser tourner les machines en place jusqu’au dernier moment, afin de conserver une capacité de vente ininterrompue. Le client nous a également poussés à obtenir un niveau de qualité encore jamais égalé au sein de son Groupe ».

Une stratégie de développement durable et de santé publique

La croissance exponentielle de la Chine ces dernières décennies a fait d’elle un pays se rangeant parmi les premières puissances économiques mondiales, et, à ce titre, le premier émetteur mondial de dioxyde de souffre (SO2).

Dans ce contexte accru de développement durable, le client a imposé au groupe ALLIMAND un cahier des charges très rigoureux, visant notamment à réduire le taux d’émission de carbone. Le service Recherche & Développement du groupe a répondu favorablement à cette contrainte technique en proposant des technologies à basse consommation énergétique. Les enjeux de santé publique liés à la consommation de tabac en Chine ont poussé les ingénieurs d’Allimand à concevoir les deux lignes pour produire des papiers à porosité parfaitement contrôlée. Cette maîtrise de la régularité de la porosité a permis de faire baisser de façon significative les taux de goudrons et de monoxyde de carbone dans les fumées des cigarettes confectionnées avec les papiers produits par les 2 machines.

Ergonomie et design : un atout différenciant

Sensible au design industriel des machines de ses clients, le groupe ALLIMAND a su apporter la personnalisation des cartérisations des machines à papier aux couleurs et au logo du client, conformément à la charte graphique de HUA FENG aux dominantes rouges. Cette « touche finale » des machines ALLIMAND répond de fait aux objectifs d’optimisation des critères de sécurité, associés à l’ergonomie des deux machines.

Un processus de formation, d’accompagnement et de soutien du client

« La volonté de notre Président-Directeur Général, Franck RETTMEYER, est de fournir un soutien continu à nos clients durant toutes les phases d’un projet. Cela a été le cas pour Hua Feng notamment pour l’acquisition des équipements annexes leur incombant » poursuit Jean-Dominique BONFANTI.

Le Groupe ALLIMAND s’inscrit ainsi dans un process permanent d’accompagnement et de soutien du client à plusieurs niveaux. A J – 6 mois de la livraison de la machine, une délégation d’une quinzaine de personnes composée d’ingénieurs et d’agents de maîtrise s’est déplacée sur le site d’ALLIMAND, pour recevoir une formation théorique en salle dédiée durant deux semaines. 1 mois plus tard, une deuxième délégation (pour la deuxième machine ALLIMAND) se voyait dispensée la même formation en France.

A J-1 mois, un cycle de formations pratiques en Chine -cette fois-ci- dans la nouvelle usine a complété les premières formations théoriques afin de rendre le personnel exploitant totalement autonome. Naturellement, une traduction simultanée en anglais et en chinois était assurée par ALLIMAND pendant ces périodes de formation.

Le client prévoit d’installer au total 6 lignes complètes de machines à papier sur le nouveau site. Le Groupe ALLIMAND peut envisager l’avenir avec sérénité sur un marché qu’il maîtrise parfaitement bien.

CHIFFRES CLEFS DES 2 MACHINES A PAPIER
Production : une feuille de 3,35 mètres de large à 550 m/minute soit plus de 30 m² de papier par seconde.
Dimensions de chaque machine : longueur = 65 mètres ; largeur = 5 mètres ; hauteur = 12 mètres.
Dimensions de chaque bâtiment : longueur = 150 mètres ; largeur = 33 mètres ; hauteur = 21 mètres.
Nombre de personnes employées sur le nouveau site : 300 personnes.


Le Groupe ALLIMAND décroche la commande prestigieuse d’une machine destinée à fabriquer les futurs billets euro…

LE GROUPE ALLIMAND DÉCROCHE LA COMMANDE PRESTIGIEUSE D’UNE MACHINE DESTINÉE À FABRIQUER LES FUTURS BILLETS EURO…

Vue-densemble-768x252

LE GROUPE ALLIMAND DECROCHE LA COMMANDE PRESTIGIEUSE D’UNE MACHINE A PAPIERS SPECIAUX, DESTINEE A FABRIQUER LE SUPPORT POUR LES FUTURS BILLETS EURO…

Le Groupe ALLIMAND, concepteur et constructeur de machines à papier et Non Tissés, reconnu pour sa stratégie d’innovation permanente, a décroché la commande de la nouvelle machine à papier visant à fabriquer le papier fiduciaire nécessaire à l’impression des billets de banque en Euros. Cette machine, en cours de montage à la papeterie EUROPAFI de Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme), pôle fiduciaire européen public, entrera en production en fin d’année 2017.

La fabrication du papier fiduciaire : une machine à très haute valeur ajoutée pour une institution de forte notoriété

Un billet de banque, par essence, est appelé à être très résistant au vieillissement, manipulations et déchirements ou contrefaçons. L’euro est en effet réputé pour être le billet le plus sécurisé au monde, avec 10 sécurités apparentes, dont des hologrammes, des encres magnétisées et des signes tenus secrets, auxquels s’ajoute un chiffrage complexe des billets. Porteur d’un filigrane, composé exclusivement de pate de coton ayant subi un raffinage très poussé, le futur billet doit remplir toutes les conditions de sécurité et d’inaltérabilité.

« Le papier-monnaie est un symbole fort de la puissance d’un pays et peut proposer des niveaux de sophistication extrêmes. Nous sommes très fiers au sein du Groupe ALLIMAND d’avoir remporté le marché sur une machine pour une institution aussi prestigieuse, alors qu’en France, nous sommes habituellement davantage présents sur des reconstructions de machines» explique Franck RETTMEYER, PDG du Groupe.

10-Encre-BdF

Une capacité d’adaptabilité et une réactivité permanentes

La future machine à papier, d’une laize de 2,55 mètres et d’une longueur de 100 mètres environ, est en cours de terminaison de montage mécanique (tuyauterie et câblage). Le groupe ALLIMAND a su montrer sa capacité à gérer un contrat clé en mains.

« Pour cette machine, nous avons dû fournir l’ensemble des annexes de la machine mais également la partie SNCC -Système Numérique de Contrôle Commande, dont ALLIMAND a réalisé la programmation ainsi que la partie alimentation électrique » expliquent les deux Chargés d’affaires, Christine PIEGAY et Christophe TRIOULEYRE. Par ailleurs, des adaptations ont dû être faites au cours du projet, afin de permettre l’installation des appareils de contrôle des sécurités liés au papier fiduciaire et tout particulièrement à l’Euro.

Depuis janvier, les phases de livraison des pièces et le montage se succèdent au fur et à mesure, afin d’assurer un stockage minimum sur site et une durée de montage de la machine à papier optimisée. Une phase de test de la machine complète aura lieu en juin et la fabrication démarrera au cours de l’été.

Un investissement global de plus de 75 Millions d’euros

L’investissement global de la Papeterie de Vic-le-Comte (63) dans divers équipements porte sur 75 Millions d’euros. L’objectif d’EUROPAFI, client du Groupe ALLIMAND, est de doubler la capacité de production et de fabriquer à Vic-le-Comte environ 50 % du papier nécessaire à l’émission annuelle des billets euros. A terme, le site doit ainsi livrer plusieurs imprimeries de la zone Euro.


Allimand interweb

ALLIMAND interweb

ALLIMAND INTERWEB

LE GROUPE ALLIMAND OFFICIALISE SON IMPLANTATION AUX USA, GRÂCE À LA FUSION-ACQUISITION STRATÉGIQUE DE LA SOCIÉTÉ GLENS FALLS INTERWEB – GFI

Voici quelques mois déjà que le projet d’acquisition d’une Entreprise implantée aux Etats-Unis mûrissait…
C’est chose faite ! Le Groupe ALLIMAND, concepteur et constructeur de machines à papier et Non Tissés, vient de signer officiellement l’acquisition de la société GLENS FALLS INTERWEB (GFI), leader reconnu dans les produits non-tissés aux Etats-Unis. Fort de son assise financière et d’une expertise dans la conception et la construction de machines à papier Non Tissés et de process très techniques, le Groupe ALLIMAND conforte ainsi, avec la reprise de GFI, son positionnement sur l’ensemble des produits non tissés sur les cinq continents.

Une acquisition stratégique technologique

« L’acquisition de GFI, société connue et reconnue aux Etats-Unis comme spécialiste des produits High Tech non tissés(1), est une opportunité de développement pour ALLIMAND, nous permettant de renforcer notre technologie et savoir-faire sur les machines voiles à fibres de verre ou de carbone et céramique, et par conséquent de toucher de nouveaux clients », déclare Franck RETTMEYER, Président du Groupe ALLIMAND. Cette fusion-acquisition s’inscrit dans la continuité d’une commande d’une machine non tissée aux Etats Unis, livrée en 2016 pour un grand groupe international leader sur son marché.

Un recentrage des activités sur les machines Non Tissés initié depuis 2008

L’année 2008, marquée par la crise financière, le développement irréversible des @ médias et communication, le ralentissement programmé des investissements en Chine et Asie, a conforté la décision du Groupe ALLIMAND de se recentrer sur les papiers à très haute valeur ajoutée. En 2010, l’investissement d’une machine pilote Non Tissés aux Etats-Unis a alors permis à ALLIMAND de signer d’importants contrats, et de compléter son portefeuille, avec des commandes de machines Non Tissés à fibres longues installées dans le monde entier (Allemagne, France, Espagne, Angleterre, Etats Unis, Chine).

La conquête d’un nouveau marché : le continent Nord-Américain

Moins de 10 miles séparent actuellement la machine pilote Non Tissés du Groupe ALLIMAND de l’Entreprise GFI INTERWEB, localisée dans la banlieue de la ville d’Albany, Etat de New-York. « Cette synergie permettra de conquérir de nouveaux clients & d’accroitre la représentation de l’ensemble de la gamme des machines ALLIMAND en Amérique du Nord ainsi qu’au Canada» poursuit Franck RETTMEYER.

En savoir plus : www.allimand.com / www.gfinterweb.com

1) Produits High Tech non tissés : les matériaux et voiles en fibres de verre, voiles en fibres de carbone, matériaux en fibres céramiques, non tissés en fibres synthétiques viennent enrichir la gamme existante de l’offre ALLIMAND des non-tissés, à savoir : Filtration liquide (sac à thé, capsule café), filtration automobile, (air, carburant, huile), lingettes et hygiène, spécialités (overlay, papier peint, séparateurs de batterie, Plug Wrap haute porosité…etc).


Nouveau site internet ALLIMAND

NOUVEAU SITE INTERNET ALLIMAND

Le Groupe ALLIMAND fait sa mutation digitale à 360°, avec le lancement de son nouveau site internet www.allimand.com
Conscient du positionnement du Digital et des enjeux du social media pour l’Entreprise (communication, marketing, commercial, relation-client), le Groupe ALLIMAND, concepteur et constructeur de machines à papier et matériaux fibreux depuis 1850, fait sa mutation à 360°, avec le lancement de son nouveau site internet.
Façonnant, structurant entièrement les nouveaux contours de sa stratégie d’Entreprise, le Groupe, à l’affut des dernières tendances du web 3.0, dessine manifestement une nouvelle vision de la relation client.
Rythmé autour d’une base line « AGILITY FOR… », le nouveau site internet démontre –s’il en était besoin- la capacité du groupe ALLIMAND, à s’adapter au marché et aux besoins de ses clients, en « mode start-up », c’est-à-dire en agissant en temps réel pour faire face aux changements. « Etre agile, c’est être réactif, ne pas rester prisonnier des concepts, des modes d’organisation et des structures du passé : « To think out of the box ». L’objectif est de ne jamais être dépassé par les évènements» argumente Fabrice GILET, Directeur Commercial d’ALLIMAND.

Le nouveau site internet : une réponse à l’évolution très forte du marché
Dès la page d’accueil, le Groupe ALLIMAND met en exergue une organisation et une communication tournées vers l’excellence et le haut niveau d’expertise et d’innovation en R&D. « Au-delà de l’objectif de présenter une image plus claire de l’activité de l’Entreprise, nous avons souhaité que chacun de nos clients puisse s’identifier sur le site et positionner ainsi le Groupe ALLIMAND comme un véritable partenaire » ajoute-t-il. « Optimiser notre communication plus largement vis-à-vis de l’ensemble des acteurs du Marché, quels que soient leur statut, leur fonction ou leur positionnement dans l’Entreprise, nous est apparu indispensable dans le cadre du renforcement de notre stratégie marketing ».

Une mutation à 360° pour ALLIMAND : une charte graphique épurée, une navigation plus aisée et intuitive
Très orienté client, en cohérence avec les besoins du papetier, le nouveau site internet se veut plus accessible. « Paradoxalement, eu égard à la complexité de notre métier et à la taille imposante de nos machines, nous avons cherché à « décomplexer » et à simplifier les choses, par le biais d’une charte graphique plus épurée, l’exploitation de visuels plus génériques, une navigation plus facile et intuitive. Le nouveau site internet se veut raffiné, dynamique et « rassurant », explique Philippe COUDURIER, Designer industriel et Conseil artistique sur la conception du site.

Un design responsive, un site multi-lingues
Vitrine professionnelle de produits à haute valeur ajoutée, le site bénéficie naturellement d’un design responsive, permettant aux internautes de le consulter sur ordinateurs, smartphones et tablettes. Le site sera traduit dans un premier temps en espagnol et chinois, puis en allemand et japonais, pour répondre aux exigences des marchés cibles principaux du Groupe.

FOCUS RAPIDE SUR LE NOUVEAU SITE INTERNET www.allimand.com

Chiffres clés Fra


ATIP 2015

ATIP 2015

FORTE AFFLUENCE A LA SOIREE OFFICIELLE

Photo-ATIP-2015-Forte-affluence-à-la-Soirée-officielle-La-Papetiere

Photo Valérie Lechiffre – Magazine “La Papeterie” – ENP Publishing Group

Jeux de lumières savamment dosés dans les ateliers qui ont parfaitement mis en valeur les équipements, accueil et organisation impeccables, près de 250 invités…: la Soirée officielle s’est déroulée au siège de la société Allimand, à Rives. Un moment de grande convivialité.

Parfaite réussite pour cette Soirée organisée, comme en 2010 dans les locaux d’Allimand : grande affluence, excellent tempo, orchestre gypsy qui a mis l’ambiance et parfaite organisation. Cette année, Hugues Leydier, Daniel Gomez et Virginie Batais ont reçu le renfort du journaliste-animateur Jérôme Bonaldi, qui, après avoir suivi l’inauguration et dirigé la table ronde, a donc assisté à cette Soirée. Comme à l’accoutumée, les Trophées du Progrès et les Palmes de l’Innovation ont été décernés.


Rencontres de l'Union papetière

RENCONTRES DE L’UNION PAPETIÈRE

UN RENDEZ-VOUS QUI SEDUIT
Sous une formule rajeunie, revitaminée, le congrès Atip a agréablement surpris avec ses espaces de travail, ses ateliers techniques et les conférences animées par des binômes constitués d’un papetier et d’un fournisseur. Au match de rugby de la précédente édition a succédé une soirée haute en couleur: un son et lumière au siège du groupe Allimand et plus de 240 inscrits, un chiffre en hausse de plus de 35 %.

Et d’ores et déjà rendez-vous est pris pour 2016, les 8 et 9 novembre à Grenoble.

Photo-Revue-papier-carton-ATIP-qui-séduit-768x558

Source photo: Revue du Papier Carton


4ème Révolution industrielle

4ÈME RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

L’INDUSTRIE DU FUTUR

En amont du 68ème Congrès de l’Association Technique de l’Industrie Papetière – ATIP 24-26 novembre – GRENOBLE

4eme-revolution

INTERVIEW avec Franck RETTMEYER, Président du Groupe ALLIMAND, concepteur et constructeur de machines à papier (Rives-38)

Dans le cadre des prochaines rencontres de l’Union Papetière rassemblant Papetiers, Fournisseurs, Centre Technique et Ecole d’Ingénieurs (68ème Congrès de l’Association Technique de l’Industrie Papetière – ATIP) qui se tiendront à GRENOBLE du 24 au 26 novembre, sera abordée entre autres la thématique de « L’Industrie du Futur dans la perspective de la 4ème révolution industrielle : peut-on accéder au progrès du Numérique ? Mythe ou réalité ? »….

Interview avec Franck RETTMEYER, Président du Groupe ALLIMAND, concepteur et constructeur français de machines à papier à Rives (38) et Président du SYMOP, Groupe Papier.

Nous sommes aujourd’hui en pleine transition : énergétique, numérique, écologique, organisationnelle et sociétale. Elle impacte toutes les activités de la production industrielle. En qualité de Président du SYMOP, Groupe Machines à papier, pouvez-vous nous dire quelles sont les données de contexte aujourd’hui de l’Industrie papetière ? Quelle est la demande exprimée ? Quels sont les challenges à relever ?

En qualité de représentant des constructeurs, équipementiers, fournisseurs de l’industrie papetière (Président du SYMOP – Groupe Papier), ce qui nous intéresse, c’est de participer à la modernisation de l’outil industriel de nos Clients Papetiers Français, Européens, Américains, Asiatiques et du reste du monde. Un formidable marché mondial où nos Sociétés peuvent tout vendre, où elles veulent, à qui elles veulent, avec pour seule limitation des contraintes de Groupe, telles que aires géographiques limitées ou désordres locaux type conflits locaux, guerres mais aussi embargos, arme de plus en plus utilisée par les Américains par exemple. C’est donc un formidable marché qui s’offre à nous Constructeurs et Fournisseurs, du fait de la mondialisation du marché.

Cette maturité future aura pour expression et conséquences :

  • Le développement de l’internet industriel et des objets connectés avec un dialogue permanent entre Clients, Constructeurs, Fournisseurs.
  • Les moyens de conception qui s’offriront à nos entreprises.
  • Les moyens de contrôle & d’analyse en temps réel avec comme conséquence une meilleure traçabilité.
  • La gestion des flux et l’interconnexion production & besoin clients.
  • La production automatisée et le développement des robots dans nos usines pour assurer une partie de la production, du stockage de la production avec les AGV autonome, la logistique associée. D’ici 10 ans, 40 % des emplois pourraient ne plus être effectués par des humains mais des robots ! Un vrai sujet de Société qui devrait toucher en majorité les employés du tertiaire comme les banques, emplois publics type administration.
  • La fabrication avec la démocratisation de ce formidable outil qui est les imprimantes 3D.
  • La maintenance avec les télémaintenances, la maintenance prédictive.

Comment le Groupe ALLIMAND se positionne-t-il ? Quels sont les objectifs que vous poursuivez en priorité ? Optimisation de votre compétitivité, accès à de nouveaux marchés, nouveaux process… ? Quel est votre « fil conducteur » et quel budget consacrez-vous ?

Pour ALLIMAND nos priorités sont la couverture géographique de notre groupe et le développement de nouveaux produits. Le budget consacré à ces 2 priorités est compris entre 5 & 10 % de notre CA selon les années, ce qui est beaucoup.

Quelle méthodologie de travail avez-vous mise en place dans le cadre du plan de développement de l’Industrie du Futur chez ALLIMAND ?

Tout d’abord une veille pour bien comprendre ce changement radical, ensuite il nous faut dégager les moyens pour entamer une révolution en termes d’organisation et de traitement de nos Commandes ; notre plan d’actions sera développé sur une période de long terme.

Quels sont les messages que vous souhaitez faire passer sur l’Industrie du Futur ? Quels sont les facteurs clefs de succès selon vous ?

C’est donc une formidable offre technologique industrie du futur qui s’offre à nos entreprises, le levier le plus extraordinaire étant certainement l’hyper connexion et les robots. Ombre au tableau, l’évolution de l’emploi non qualifié avec l’hyper automatisation et connexion, un problème de société qui pourrait se résoudre par un revenu de subsistance universel (allocation de base versée sans contrepartie) comme en Finlande. La société est-elle prête à prendre cette direction, en particulier la France ? La question est posée.

EXTRAIT DU PROGRAMME DU CONGRES ATIP (24-26 novembre GRENOBLE)

Journée du 25 novembre :

16 h – 17 h 45 : GRENOBLE / ALPEXPO : Table-ronde animée par Jérôme BONALDI : Industrie du futur dans la perspective de la 4ème révolution industrielle » Peut-on accéder au progrès du numérique ? Mythe ou réalité ? Neuf perspectives à explorer pour repousser les limites de notre industrie : doutes ou espoirs ?

19 h 45 : RIVES / ALLIMAND : Soirée officielle de l’ATIP, en présence de 250 participants de la profession papetière française et européenne et des représentants politiques locaux.


Sotipapier

SOTIPAPIER

ALLIMAND RENFORCE SA PRESENCE SUR LE MARCHE NORD-AFRICAIN EN LIVRANT UNE PRESSE A SABOT NAOS AUX PAPETERIES SOTIPAPIER, TUNISIE

Sotipapier-768x597

C’est en Septembre 2014 que le groupe Tunisien SOTIPAPIER a confié la commande de reconstruction de sa machine à papier n°2 sur le site de Belli à l’entreprise ALLIMAND.

Cette commande faisait suite à un contact étroit noué entre les deux sociétés, durant lequel ALLIMAND avait eu la possibilité de conduire une analyse complète du fonctionnement de la machine n°2 afin de proposer à SOTIPAPIER un projet d’investissement cohérent portant principalement sur la reconstruction de la section presse et de la sécherie.

Pour le groupe SOTIPAPIER, cet investissement s’inscrivait dans une démarche d’expansion des capacités de production en sac kraft, en augmentant la production brute de la machine n°2 et en améliorant son efficacité et sa performance globale. Les bonnes perspectives du marché du sac kraft en Tunisie et dans les pays voisins, couplée à l’excellente position de SOTIPAPIER dans ce secteur faisait de cet investissement un enjeu majeur pour ce groupe, qui par la confiance accordée à ALLIMAND valorisait l’expertise de la société iséroise dans le domaine des papiers pour emballlage, ainsi que sa proximité culturelle et linguistique avec l’environnement de son site tunisien de production.

Pour vaincre les principaux goulots d’étranglement de la machine et améliorer son efficacité énergétique, ALLIMAND a entrepris une reconstruction globale de la section presse, en rationnalisant le trajet de feuille, en remettant en état une partie du matériel existant et surtout en installant une presse à sabot NAOS ALLIMAND d’une pression linéaire de 1200kN/m.

Cet équipement, parfaitement adapté aux papiers d’emballage, permet d’augmenter la siccité de la feuille avant son transfert en sécherie, ce qui conduit à réduire les casses feuille et à largement optimiser la consommation de vapeur en sécherie.

Des éléments de sécherie étant obsolètes et peu efficients, un remplacement complet des racles et des ensembles siphons et boites à vapeur était effectué par ALLIMAND.

Traitée sur un principe de clef en main, cette commande comprenait outre le matériel de reconstruction de la section presse et de la sécherie tous les auxiliaires nécessaires au bon fonctionnement de ces équipements : centrales hydrauliques, système de contrôle commande, tuyauteries, câblages.

Elle comprenait également le montage complet de tous les équipements fournis, la supervision et la mise en route ainsi qu’un volet important de formation afin de familiariser les opérateurs avec ces équipements totalement nouveaux pour eux.

Partie importante de cette commande, un imposant portique de manutention était conçu et installé par ALLIMAND, afin de permettre la mise en place et la maintenance de la presse à sabot, dont la masse dépassait de beaucoup les capacités de levages existantes. Cet écueil, classique dans les projets d’installation de presse à sabot sur des machines de taille moyenne installés dans d’anciens bâtiments, était ici intégralement solutionné par ALLIMAND qui mettait en œuvre une solution globale et fiable permettant au service maintenance d’exploiter dans les meilleures conditions ce nouvel équipement.

En Juin 2015, à la date prévue, la machine était arrêtée 14 jours pour l’installation et la mise en service des équipements livrés, le portique de manutention ayant été installé préalablement à cet arrêt.

La feuille était engagée dans la nouvelle section presse sans retard par rapport au temps d’arrêt initialement prévu, ce résultat reflétant une excellente coopération au quotidien entre les équipes SOTIPAPIER et ALLIMAND.

A l’issue de la remise en route, l’amélioration des conditions de production était rapidement palpable. La vitesse moyenne journalière augmentait en grande partie grâce à une augmentation de vitesse devenue possible par la meilleure siccité sortie presse ainsi que par l’amélioration de l’efficacité en sécherie, mais aussi par la réduction des pertes machine sur casse.

Dans le même temps, la consommation spécifique de vapeur diminuait ceci étant la conséquence directe du changement des siphons et boite à vapeur et de la meilleure siccité.

A l’issue de cette mise en route, les opérateurs de SOTIPAPIER vont maintenant se familiariser avec de nouvelles conditions de production, tout en ayant la sécurité de pouvoir être assistés à distance par les spécialistes ALLIMAND si besoin. En effet une liaison permet à distance à un automaticien ALLIMAND de contrôler tous les paramètres des nouveaux équipements pour effectuer un dépannage à distance en cas d’anomalie non décelée par le personnel de l’usine.

Sur ces bases, le groupe SOTIPAPIER va pouvoir conforter ses positions sur son marché, avec en ligne de mire à terme un projet identique sur sa deuxième machine du site, la machine à papier n°3.


AMES, nouvelle filiale en Chine

AMES, NOUVELLE FILIALE EN CHINE

« ALLIMAND SHANGHAI » : OUVERTURE DE LA 1ERE FILIALE DU GROUPE ALLIMAND EN CHINE

Après plus de 25 ans de présence en Chine, le Groupe ALLIMAND conforte son ancrage en Asie et ouvre sa 1ère filiale en Chine !

P1040768-768x433

Présent en Chine depuis la fin des années 1980, le Groupe ALLIMAND, concepteur, constructeur de machines à papier pour l’Industrie papetière, vient d’officialiser l’ouverture de sa nouvelle filiale « ALLIMAND SHANGHAI » dirigée par Mr. Laurent VILLAIN. Cette filiale, totalement indépendante, permettra de répondre à ses ambitions de développement en Asie, sachant que la Chine représente de 30 à 60 % du chiffre d’affaires global, selon le montant des commandes…

Renforcer l’ancrage d’ALLIMAND en Chine

«Déjà plus de 20 machines à papier complètes ALLIMAND sont exploitées sur le sol chinois, sans parler des machines reconstruites » explique Franck RETTMEYER, Président d’ALLIMAND. L’ouverture de la filiale « ALLIMAND SHANGHAI » répond ainsi à plusieurs objectifs. Le premier est naturellement de faciliter l’activité commerciale du Groupe ALLIMAND, en répondant à la demande accrue de services exigée par ses clients. « Echanger directement sur place avec des interlocuteurs compétents constitue un net avantage compétitif distinctif » précise Franck RETTMEYER.

Optimiser l’efficience des prestations ALLIMAND

Le 2ème objectif est naturellement de répondre dans la langue locale et de professionnaliser les services proposés, grâce à l’embauche d’interlocuteurs chinois de haut niveau, formés à la culture ALLIMAND. « Pouvoir prendre des commandes chinoises, en particulier pièces de rechanges et services associés à nos machines nous permet de facturer directement en YUANS, en réponse aux sollicitations de nos clients » poursuit Franck RETTMEYER. L’équipe sur place est déjà constituée de 5 personnes, dont un ingénieur papetier français désireux de s’installer en Chine avec son épouse.

Conforter l’implantation dans une ville stratégique : Province de Zhejiang (Shanghai)

Le choix du lieu reste naturellement stratégique. ALLIMAND élit domicile dans la ville de Shanghai, en raison de la puissante implantation de nombreux papetiers. Cette « Silicon Valley » du papier rassemble toutes les usines spécialisées dans la production de papiers à très haute valeur ajoutée.

Conformément à la culture chinoise, les nouveaux Bureaux du Groupe ALLIMAND disposent de toutes les facilités (auditoriums salles de conférences, salles de réunions privatives…) pour recevoir non seulement des clients chinois, mais aussi des prospects étrangers qui traversent la Chine, dans le cadre de contrats initiés par des ensembliers chinois ou autres , où ALLIMAND a la capacité de se positionner en fournisseur potentiel.

« Les mois prochains et les années futures nous permettront de consolider notre implantation, d’acculturer notre Management, pour prendre l’habitude de travailler avec des filiales étrangères » conclut Franck RETTMEYER, confiant sur la capacité et les compétences managériales de ses équipes sur place.